image-de-couverture

La lumière… Elle est très rapide. 299 792 458 mètres par seconde. Et pour l’instant, rien n’indique que cette vitesse puisse être dépassée. Autrement dit : on ne peut pas aller plus vite. C’est à cause de cette vitesse qu’on a l’impression que lorsqu’on allume une lampe dans une pièce, cette dernière est instantanément éclairée. Sauf qu’il n’en est rien. Pour vous donner une idée, lorsque vous regardez le Soleil dans le ciel, vous le voyez tel qu’il était il y a 8 minutes. Oui, la lumière met 8 minutes pour parcourir la distance Soleil-Terre. 

infographie vitesse lumiere distance terre soleil

La lumière se déplace en ligne droite dans le vide et dans l’air. Sa trajectoire peut dévier en passant d’un milieu à l’autre. Par exemple de l’air à l’eau. Sa vitesse faramineuse varie aussi selon les milieux mais reste toujours très élevée. La valeur donnée tout à l’heure correspond à sa vitesse dans le vide, elle est très légèrement moins importante dans l’air et encore moins dans l’eau. En parlant de ça, vous avez sûrement déjà entendu parler d’année-lumière. C’est une distance que la lumière met une année à parcourir, elle vaut exactement 9 460 730 472 580 800 mètres (seulement !). Voilà, ça c’était pour pouvoir vous la péter pendant votre prochaine séance Star Wars.

Peut-être vous posez-vous la question : quel rapport avec le cinéma ? Et bien sachez que sans lumière, il n’y aurait pas de cinéma. D’ailleurs, il n’y aurait pas de vous non plus. Et puis de toute façon on n’y verrait rien alors…

Donc, au cinéma, on filme des objets et des personnes (trop fort le type !) grâce à une… caméra ! Bravo. Et elle est sensible à quoi cette caméra ? Quoi ! Vous n’avez pas lu l’article qui lui est consacré ! A la lumière pardi ! Tout comme nos yeux. La lumière en cinéma, c’est fondamental. C’est pour ça qu’on en parle ici, de manière extrêmement simplifiée bien sûr.

Bref, ceci met en lumière un autre élément : tous les objets que nous voyons autour de nous, nous les voyons uniquement parce qu’ils nous renvoient des rayons lumineux. Pour preuve, éteignez la lumière alors qu’il fait nuit noire : vous n’y voyez plus rien (personnes sensibles s’abstenir). En effet, comme vous pouvez le voir sur l’infographie ci-dessous, un objet reçoit les rayons provenant d’une source lumineuse puis les renvoie (en partie) vers notre oeil. Vous pouvez remplacer l’oeil par la caméra, c’est le même principe.

infographie voyage rayon

Et puis, pour que tout soit beau et tout joli, un peu de couleurs ! D’où viennent-elles ? Haha ! Tout est une affaire de longueurs d’ondes (oui, la lumière est une onde !)… Nos yeux sont sensibles aux longueurs d’ondes comprises entre 400 et 800 nano-mètres (nm) environ. On parle du spectre visible. Si notre oeil reçoit l’ensemble de cette plage de longueurs d’ondes, on obtient une lumière blanche. Au-delà de 800nm, on trouve les infrarouges auxquels certains capteurs de caméra sont sensibles. Avant 400nm, ce sont les ultraviolets. Nos yeux ne peuvent pas les voir. Voici une représentation du spectre visible :

spectre visible

Pour faire simple, chaque objet ou source lumineuse renvoie plus ou moins de telle ou telle longueur d’onde. Si par exemple un ballon absorbe les longueurs d’ondes comprises entre 400 et 750nm, il ne réfléchira que les longueurs d’ondes supérieures à 750nm. Autrement dit, il ne renvoie que du rouge. Voilà pour le principe, gardez en tête que c’est plus compliqué dans la réalité.

Bon, bah voilà ! Pas de quoi devenir une lumière (sic) mais j’espère que cet article vous aura un peu éclairé !

Nous espérons que cet article vous a plu. Suivez-nous sur Facebook et Twitter, abonnez-vous par mail pour rester au courant des nouveautés et, si vous pensez que notre travail le vaut, faites-nous un don sur Tipeee. Merci pour votre lecture !

Relecture : Aurèle Collin. / Article Wikipédia consacré à la lumière / Merci à Pierre Mazaud et mes profs de physique au lycée ;)

À lire aussi

Une question ?