D’où viennent les dragons ?

image-de-couverture

Interviews

D’où viennent les dragons ?

Des steppes de Mongolie à Game of Thrones en passant par Tolkien, les dragons continuent à peupler les récits fantastiques. Nous avons voulu en savoir un peu plus sur ces créatures légendaires et ça tombe bien : nous avons rencontré Frédérik Canard, un spécialiste des dragons. Il nous explique tout !

 

“Le dragon est apparu simultanément de manière indépendante dans différentes civilisations.”

 

Où et quand les dragons sont-ils apparus ?

La plus ancienne trace qu’on connaisse, c’est une tombe qui date d’à peu près 6000 ans qui se situe en Chine. On y trouve les restes d’un chaman entouré de deux figures de coquillage : un tigre et un dragon. Si c’est la plus ancienne trace qu’on connaisse, ça ne veut pas dire que c’est la plus ancienne tout court. Celle-là a été découverte en 1987 ce qui est relativement récent. Peut-être que nous en trouverons une autre beaucoup plus vieille dans quelques années.

Le dragon est apparu simultanément de manière indépendante dans différentes civilisations. On peut l’expliquer par le fait que les hommes sont tous fabriqués de la même manière, et qu’on a tous dans notre environnement de l’eau et des serpents. En créant des monstres hybridés de serpents, il y a plein de choses qui se regroupent et les légendes en lien avec les dragons, a posteriori, sont très semblables puisque nous-mêmes sommes relativement semblables.

Des deux figures de coquillages, celle de gauche représente un dragon.

Quelles sont les caractéristiques d’un dragon ?

C’est évidemment très arbitraire, puisque l’animal n’existe pas. Il s’agit d’un animal hybride imaginaire en lien avec les reptiles et en particulier le serpent. Le mot même de dragon vient d’un terme grec drákōn qui est issu du verbe grec dérkomai qui veut dire “regarder fixement”. Il faut savoir que les reptiles comme les serpents ont des paupières transparentes. Du coup, contrairement à nous, on ne voit pas s’ils clignent des yeux. D’où cette impression qu’ils regardent fixement, de là même qu’ils vont pouvoir paralyser comme le Basilic par exemple. Il peuvent par ailleurs surveiller des trésors à l’infini puisqu’ils ne dorment pas. Il y a aussi le lien entre un certain nombre d’éléments, en particulier le feu et surtout l’eau. Il vit plus facilement dans l’eau, c’est à dire qu’on le trouve très souvent dans les marais, dans les lacs. L’Hydre de Lerne par exemple vit dans les marais de Lerne. La plupart des dragons européens sont en lien avec des fleuves.

 

“Au début les dragons avaient des ailes de plumes.”

 

Un dragon vole-t-il forcément ?

Ça dépend à quelle époque. Le dragon chinois vole, mais sans ailes. Le dragon japonais aussi. Celui de l’antiquité s’apparente beaucoup plus au serpent géant et ne vole pas trop. Par contre, dans la tradition biblique, le dragon c’est Satan. Et Satan est un ange déchu, donc il a des ailes. C’est pourquoi au début les dragons avaient des ailes de plumes. Les ailes de chauve-souris sont apparues par la suite. Comme le dragon est un animal du Mal dans la tradition biblique, puisque c’est le diable, on lui associe des attributs d’une période où tout ce qui est néfaste se passe la nuit. D’où les ailes de chauve-souris.

 

Quel est son rôle et que représente le dragon ?

Il permet de raconter tellement de chose qu’il trouve son rôle un peu partout et à n’importe quelle époque. C’est pourquoi il est à la fois pérenne et qu’on le retrouve dans le monde entier. On peut séparer ces symboliques en trois.

La première c’est que le dragon est l’animal puissant par excellence. Si on s’attribue sa puissance, on va pouvoir faire étalage de son pouvoir ou au contraire effrayer les ennemis et du coup se défendre soi-même.

Deuxième symbolique, c’est le dragon-épreuve. L’animal à combattre qui représente une épreuve à franchir pour atteindre un stade supérieur (par exemple : passage de l’enfance à l’âge adulte) qui est symbolisé soit par le trésor qu’on va pouvoir récupérer (que garde le dragon), soit par la princesse qu’on va pouvoir épouser.

Dernière des symboliques, ce sont les forces de la nature. C’est à dire tout ce qu’on ne comprend pas dans notre environnement et qui ne peut être interprété que parce qu’un animal extrêmement puissant a fait telle ou telle chose. C’est le cas en Chine, on a tradition de dire que quand le dragon bouge ça fait des tremblements de terre. Quand il ondule, ça va pouvoir créer les fleuves, les rivières, au moment de la création du monde.

Dragon “Haku” dans Le Voyage de Chihiro

 

La représentation classique du dragon cracheur de feu est-elle limitée ?

Oui, c’est beaucoup inspiré des traditions médiévales revisitées principalement par Tolkien qui lui-même a fait pleins de petits. A partir de là, il y a eu plein de divergences et de reproductions, lui-même s’était inspiré des légendes celtes, scandinaves et médiévales pour remettre tout ça au goût du jour et c’est quelque chose qui ne s’est jamais arrêté. Dans Harry Potter, J.K. Rowling ne fait que reprendre tout ce qu’il y a dans Tolkien. Le dragon est là, il a ses quatre pattes, ses ailes de chauve-souris, sa gueule effrayante, c’est un reptile. C’est exactement la même figure qu’on reprend de manière un peu répétitive.

 

Comment expliquer son succès dernièrement ?

Les effets spéciaux, c’est comme pour les dinosaures, ça aide beaucoup pour rendre crédible des choses. Il y a aussi le renouveau de tout ce qui est monde d’heroic fantasy, Tolkien y a joué un rôle très important, qui fait que les gens ont envie d’y croire ou de se projeter. C’est le même principe que les jeux des enfants qui se projètent dans un univers imaginaire parce qu’ils vont pouvoir y faire plein de choses qu’ils ne peuvent pas faire dans le monde réel. D’une certaine manière chez les adultes c’est pareil.

 

Nous espérons que cet article vous a plu. Suivez-nous sur Facebook et Twitter, abonnez-vous par mail pour rester au courant des nouveautés et, si vous pensez que notre travail le vaut, faites-nous un don sur Tipeee. Merci pour votre lecture !

Propos recueillis le 02 juillet 2017.

Plus d'articles à découvrir !

Une question ?