image-de-couverture

La règle des 30 degrés

Les bases, Technique - - Temps de lecture : 1 min

Elle est moins connue que sa cousine la règle des 180 degrés. Pourtant, la règle des 30 degrés est tout aussi importante pour éviter d’avoir de mauvaises surprises au montage… puisqu’elle permet d’éviter le plan sur plan (ou jump cut) involontaire.

Admettons, vous souhaitez filmer votre belle-mère à une fête de famille. Vous réalisez un premier plan, puis vous vous déplacez très légèrement sur le côté. Sans changer de valeur de plan, vous en réalisez un deuxième. Et là, c’est le drame : vous venez d’enfreindre la règle des 30 degrés.

Celle-ci stipule que l’angle formé entre deux axes de prises de vues sur un même sujet et avec une même valeur de cadre doit être supérieur à 30 degrés (voir infographie en bas d’article). En effet, si l’angle est trop petit, les différences entre les deux plans seront si minimes que leur juxtaposition au montage provoquera un effet de plan sur plan. Cet effet est vécu au visionnage comme une saute d’image déplaisante à regarder et interprétée comme un défaut technique par le spectateur. Voyez plutôt sur le gif suivant. Un peu dommage, non ?

Mais comme dit plus haut, cette règle n’est valable que si vous gardez la même valeur de cadre. Il est tout à fait acceptable de laisser la caméra à la même place ou de la décaler légèrement en passant par exemple d’un gros plan à un plan large. On parle alors de raccord dans l’axe.

  • "Et au cas où on ne se reverrait pas, une bonne soirée et une excellente nuit !"

    Dans quel film ou série ?
  • "J'ai eu une panne d'essence... et tous les pneus ont crevé, j'avais pas de quoi prendre le métro, les taxis étaient en grève, mon smoking avait rétréci, ma tante a débarqué chez moi... On avait volé ma voiture ! La terre a tremblé trois fois, y a eu une invasion de sauterelles ! Je t'assure que c'était pas ma faute, j'en fais serment devant Dieu !"

    Jake Blues

    Dans quel film ou série ?