image-de-couverture

Le machiniste

Métiers - - Temps de lecture : 3 min

Le chef machiniste et ses machinistes, qu’on appelle également machinos, travaillent en équipe sous la supervision du chef opérateur et font partie de l’équipe image. Ils sont en étroite collaboration avec le cadreur et le chef électro.

Avant le tournage.

Présent lors des repérages, le chef machiniste est à l’écoute des demandes du réalisateur et du chef opérateur. Il doit alors réfléchir aux moyens techniques qu’il aura à mettre en oeuvre pour répondre à ces demandes et juger si ces dernières sont techniquement réalisables.

Il devra ensuite négocier avec la production les besoins matériels et humains. En effet, suivant les demandes du réalisateur et du chef opérateur, les moyens impliqués vont d’un simple pied de caméra jusqu’à des montages complexes impliquant la présence d’une grue placée sur un travelling. En plus de son équipe initiale de machinistes qui restera tout au long du tournage et dont il doit négocier le nombre, le chef machiniste doit aussi prévoir des renforts humains dans le cas où les installations soient importantes (séquence tournée à plusieurs caméras, dispositif technique exceptionnel…) voire des machinistes spécialisés (travaux acrobatiques, opérateurs grue). Vous l’imaginez, ce sont alors principalement les contraintes budgétaires qui vont entrer en jeu pour opérer ces choix.

Une partie du travail de préparation se fait aussi avec le département de la décoration pour anticiper la place qui sera disponible sur le plateau pour les installations de machinerie au sein des décors ou le cas échéant s’il sera possible de modifier/démonter une partie de ce dernier pour laisser de la place. Les machinistes sont aussi là pour aider la décoration si elle a des besoins spécifiques, par exemple des structures pour y accrocher des feuilles de décor.

La machinerie nécessite l’emploi de matériel imposant tels que les grues ou rails de travelling. Ce matériel peut être loué à des sociétés spécialisées ou alors provenir de la bijoute (sorte de grosse boîte à outils personnelle) du machiniste.

Pendant le tournage.

Les machinistes arrivent tôt sur un tournage avant l’arrivée des autres équipes. Ils déchargent leur(s) camion(s) et mettent en place le matériel pour que tout soit prêt au moment du PAT (Prêt À Tourner). Par exemple, ils vont installer les rails de travelling (en veillant à leur bon calage), monter une grue ou des praticables permettant de placer la caméra en hauteur.

S’il est prévu que la caméra soit placée dans une position inhabituelle qui ne permet pas l’emploi du pied (par exemple accrochée à une voiture ou à un plafond), le machiniste doit trouver les solutions pour mettre en oeuvre les structures nécessaires à la réalisation du plan.

Ils aident aussi les électros (électriciens de plateau), aussi présents lors de la préparation du plateau, en installant si nécessaire les structures qui permettront à ces derniers d’accrocher leur matériel lumière. Cette phase d’installation ne prend bien sûr pas le même temps suivant l’ampleur du dispositif à mettre en place, des quelques heures à plusieurs jours !

Pendant le tournage proprement dit, ce sont les machinistes qui opèrent les mouvements. Prenons encore l’exemple du travelling: la caméra et le cadreur sont installés sur la dolly (un chariot placé sur les rails) que le machiniste poussera pendant la prise. De la même manière, c’est un (ou plusieurs) machinos qui opéreront les mouvements de grue. Ces tâches impliquent une collaboration étroite entre le machiniste et le cadreur.

Dans le cas où un steadicamer est présent sur le plateau, le machiniste doit assurer sa sécurité en le guidant dans ses déplacements et le soulager du poids du steadicam entre chaque prise.

En France, ce sont eux qui ont pour mission de faire l’annonce et le clap avant ou après chaque prise alors que c’est un assistant caméra qui s’en occupe dans les pays anglo-saxons.

Enfin, les machinistes sont responsables de la sécurité sur le plateau de tournage. Ils s’assurent de la stabilité des installations en plaçant par exemple des gueuses sur les pieds lumières ou installent les élingues qui préviennent la chute des projecteurs.

A la fin de la journée, ils sont souvent parmi les derniers à partir car leurs installations sont les plus longues à démonter.

Machiniste est un métier ancestral (depuis l’antiquité avec le théâtre!) encore principalement exercé par des hommes. Ils mettent à disposition leur savoir faire pour aider chaque technicien des départements de la lumière et de la caméra dans leurs tâches. Ce soutien essentiel permet de garantir des conditions de travail optimales pour un rendu propre et efficace, en plus d’assurer à toutes les personnes présentes sur le plateau de bonnes conditions de sécurité.

Image de couverture : sur le tournage d’Apocalypse Now, deux machinistes poussent une dollie sur son rail de travelling.