Comment fonctionnent vos yeux ?

image-de-couverture

Technique

Comment fonctionnent vos yeux ?

Inutile de vous les présenter puisque vous les avez constamment en plein milieu de la figure, je parle de vos yeux bien sûr. Vous conviendrez qu’il s’agit d’organes très pratiques car ils nous permettent de profiter un maximum de la débauche d’explosions propres aux films réalisés par Michael Bay… Sinon, et de manière générale, à voir.

 

Avant de continuer, je recommande la lecture de l’article sur la lumière pour comprendre plus aisément certains paragraphes.

 

Si vous savez à quoi ils servent, peut-être ne savez-vous pas vraiment comment ils fonctionnent. On touche encore ici à un domaine très complexe et on se contentera d’expliquer le principe, ce qui est déjà pas mal et qui reste le plus utile. Tous les éléments qui composent l’oeil ne sont donc pas abordés.

oeil

Un oeil (ou globe oculaire) est sphérique, il a un diamètre de 2,5cm en moyenne pour un poids de 7 grammes environ. L’orbite est le nom de la cavité osseuse dans laquelle il est placé. Il est constitué à peu près de 90% d’une substance gélatineuse composée en grande partie d’eau appelée “Humeur vitrée” ou “Corps vitré”. Il assure la rigidité de l’oeil et maintient la rétine au fond.  

L’iris est un élément visible et connu : c’est cette membrane qui donne sa jolie couleur à l’oeil. Mais surtout, elle permet en se contractant et se décontractant (à l’aide de petits muscles tout mignons : le “sphincter pupillaire” et le “dilatateur de pupille”) de faire entrer plus ou moins de lumière via un trou dans l’iris : la pupille.

Le cristallin et la cornée, quant à eux, sont nos lentilles à nous. Elles permettent de guider les rayons lumineux dans l’oeil et assurent la netteté de l’image qui ira se former sur la rétine. Pour cela, le cristallin possède comme particularité de se déformer.

La rétine va recevoir les rayons lumineux. C’est elle qui va transformer le signal lumineux en signal électrique pour l’envoyer ensuite au cerveau. Pour cela, elle est composée de bâtonnets, de cônes et de neurones. Les bâtonnets et les cônes sont des cellules dites “sensorielles”, ce sont elles qui réceptionnent la l’information lumineuse :

  • Les bâtonnets (environ 120 millions) sont sensibles aux faibles lumières mais pas aux longueurs d’onde : ils “voient” en noir, blanc et nuances de gris et servent à la vision de nuit.
  • Entre 5 et 7 millions d’unités, les cônes sont essentiellement présents dans la partie de la rétine appelée fovéa. Ces derniers sont sensibles aux ondes lumineuses selon leur fréquence et servent à la vision de jour et notamment des couleurs.

Important : les cônes ne reconnaissent pas directement les couleurs. Il réagissent seulement à certaines longueurs d’onde. On en compte trois types : le premier qui réagit à aux longueurs d’onde aux alentours de 450nm (que le cerveau interprétera comme du bleu), le deuxième aux environs de 550nm (vert) et enfin le dernier sensible vers 650nm (rouge).

La suite se passe dans notre cerveau. C’est le nerf optique, constitué de neurones, qui va transmettre l’information reçue par les bâtonnets et les cônes jusqu’au cerveau. Ce dernier va reconstituer une image et déduire les couleurs à partir de ces informations. En fait, les yeux ne “voient pas”, c’est plutôt le cerveau qui “voit”.

infographie oeil

Nous espérons que cet article vous a plu. Suivez-nous sur Facebook et Twitter, abonnez-vous par mail pour rester au courant des nouveautés et, si vous pensez que notre travail le vaut, faites-nous un don sur Tipeee. Merci pour votre lecture !

Pour en savoir plus sur notre vision des couleurs, une vidéo très intéressante sur la chaine YouTube de David Louapre Science Etonnantehttps://www.youtube.com/watch?v=FvbNrwjIrNU.

Plus d'articles à découvrir !

Une question ?