À quoi sert un fond vert ?

image-de-couverture

Post-production, Technique

À quoi sert un fond vert ?

Oh ! Malheur à vous qui vennez d’atterrir sur cette page ! Vous voilà condamné à lire cet épouvantable article sur l’incrustation par chrominance ! Bahhhh ! Mais n’oubliez pas le côté positif de cette situation délicate : vous serez dans quelques minutes (un peu) plus intelligent !

La technique dont vous allez prendre connaissance est abondamment utilisée en télévision et au cinéma car c’est une manière simple et efficace de faire des effets spéciaux ! Elle consiste tout simplement à remplacer un fond de couleur par autre chose (une autre image, un effet 3D). L’exemple le plus courant est celui de la météo : on filme un présentateur en train de gesticuler devant un fond vert ou bleu puis on remplace la couleur de ce fond par la carte.

Donc d’abord, vous l’aurez compris, il faut un fond de couleur. N’importe laquelle peut faire l’affaire. Alors pourquoi on retrouve toujours du vert ou du bleu ? D’abord le bleu car il est très éloigné des tons chair de la peau humaine. Puis le vert car les capteurs des caméras numériques sont plus sensibles à cette couleur, ce qui augmente la précision de l’incrustation. Attention, si votre acteur porte du bleu sur lui, utilisez un fond vert, sinon, la partie qui est bleue sur lui va disparaitre…

Le fond peut être un drap, une toile ou un mur. Peu importe. Par contre, il doit être mat car tous les reflets et autres brillances ne seront pas éliminés. L’éclairage est un élément très important : le fond doit être éclairé de manière uniforme sur l’ensemble de sa surface et attention aux ombres des acteurs !

En ce qui concerne la caméra, meilleure sera sa définition et moins elle compressera le signal, meilleur sera le résultat.

Vous voyez, c’est simple ! Allez, on résume tout ça en infographie !

infographie incrustation

Merci à Jacques Dos Santos / pensée au fond vert de la salle B08

Continuez votre visite !

Plus d'articles, par ici !